RESPONSIVE DESIGN ET SEO, UN AVENIR COMMUN ?
design, optimisation, Référencement

RESPONSIVE DESIGN ET SEO, UN AVENIR COMMUN ?

Depuis quelques années maintenant, le responsive design est sur toutes les bouches, sur tous les réseaux. Nos clients, nos partenaires, notre équipe, il ne se passe pas une journée sans que le mot « responsive » n’arrive à nos oreilles.

On peut alors se poser la question de savoir si cette technologie est vraiment si nécessaire et bénéfique pour votre site web? D’un point de vue ergonomie cela ne fait aucun doute, mais qu’en est-il de votre référencement? Nous allons voir ensemble quels sont les grands principes de cette tendance, ses effets potentiels sur votre indexation pour finalement savoir s’il faut franchir le cap ou pas.

LE RESPONSIVE WEB DESIGN, QU’EST-CE QUE C’EST ?

De plus en plus de sites web adoptent le « Responsive Web Design » (RWD), qui permet à votre interface de s’adapter à différents formats d’écran sans se rafraîchir ou basculer vers une autre interface. Quand un site est responsive, son layout adapte dynamiquement son affichage en fonction de la zone d’affichage, notamment grâce aux feuilles de styles CSS. Au lieu d’utiliser les pixels, nous utilisons les pourcentages, les images n’ont pas de largeur fixe mais un maximum et les éléments de navigation doivent être indépendants pour pouvoir se déplacer en fonction de la résolution.

En somme, le RWD permet à votre site web d’optimiser son interface, quelque soit le format d’écran de l’appareil utilisé. Et ce n’est pas rien quand on a conscience de la percée de l’utilisation du web mobile.

LE «RESPONSIVE» VALORISE LE SEO

Tout d’abord, nous pouvons utiliser un argument de poids : le responsive design est recommandé par Google pour une bonne optimisation de SEO. Et le fait de ne garder qu’une seule URL et la même structure HTML est un atout indéniable, favorisant aussi l’interaction et le partage social.

Concentrer son effort sur une URL
Un site responsive est avant tout un site unique. Vos efforts SEO et votre contenu portent sur une seule plate-forme, qui touche tous les publics que vous pouvez avoir ciblés. Pas de version mobile avec une URL de type m.quelquechose.com, ou d’applications uniquement dédiées à parcourir votre contenu, tout est centralisé. Si vous voulez proposer une expérience différente à vos utilisateurs mobiles, optez pour une solution dédiée, mais dans le cas où vous voulez seulement rendre votre contenu plus facilement consultable sur le mobile, le responsive est la meilleure solution.

Limiter le risque de duplicate
De la même manière, vous limiter le risque de duplicate content qui peut être encouru lors de la création de plates-formes dédiées au mobile. Lorsqu’on a conscience des nouvelles exigences de Google en terme de contenu, il est décisif de porter attention à ce facteur.

Respecter son contenu
La principale erreur SEO que nous constatons lors du passage d’un site à une version mobile consiste à diminuer le contenu initial du site.  Pensant bien faire Il est fréquent que nos clients laissent de côté certaines sections de leur site, pour se concentrer sur l’essentiel de leur offre ou sur certains produits. Avec un design responsive, vous n’avez plus à vous soucier de ce qui doit figurer ounon sur la version mobile, tout est sur votre plate forme unique.

Maximiser la valeur de vos liens entrants
Dans leurs efforts constants d’apporter les meilleurs résultats à leurs utilisateurs, que ce soit en terme de contenu ou de navigation, Google valorise les sites mobiles dans les recherches effectuées depuis un mobile. Les sites adoptant un design responsive bénéficient à la fois d’un traitement privilégié dans ce classement tout en conservant le poids des liens entrants déjà existants. Vous entrez alors dans un cercle vertueux de valorisation, en combinant les backlinks du mobile et du desktop.

Baisse du taux de rebond
Nous avions déjà conscience de l’importance de l’adaptabilité mobile des sites internet sur le taux de rebond. Les utilisateurs frustrés de voir un affichage tronqué sur leurs tablettes ou téléphones s’en retournent à Google et vont favoriser un site où l’affichage est optimisé pour leur appareil. La part grandissante du trafic mobile fait de cet enjeu un élément crucial quand vient le temps d’optimiser votre site web selon les bonnes pratiques. Avec un design responsive, vous éliminez les risques qu’un utilisateur voit l’affichage de votre site devenir un facteur de sortie. L’expérience de navigation étant optimisée pour tous les formats, vous maximisez les chances que l’utilisateur visite votre interface en profondeur.

LES AVIS CONTRAIRES

Le contenu dédié au mobile
Comme dans de nombreux cas à ce sujet, le problème est la généralisation qui est faite sur le responsive design. Il ne faut pas penser que cette opération doit être systématique.  En effet, certaines marques ont pris un bon virage en créant du contenu dédié à leurs utilisateurs mobiles (fond d’écran adapté eu téléphone, service de géolocalisation, mini-jeux…). Ces contenus dédiés sont stratégiques et ne doivent pas passer à la trappe sous prétexte que le responsive est à la mode. Si vous avez déjà entrepris une optimisation de contenu mobile, ne changez pas de stratégie, car cela se fera sentir sur votre référencement et sur votre trafic!

L’optimisation de mots clés liée à l’utilisation mobile
Certains spécialistes prônent même la séparation des plates-formes et utilisent la distinction des mots clés comme arguments. Par exemple, pour les commerces de proximité, restaurants, fleuristes, ou tout autre type d’entreprise ayant un enjeu stratégique avec la localisation. En effet, Google recommande l’utilisation du responsive pour les sites mobiles, mais préconise surtout que le contenu de votre site soit adapté aux requêtes que peuvent faire les internautes pour se rendre sur vos pages. Dans certains cas, les mots-clés d’un site mobile et d’un site desktop ne doivent pas être les même, car vous passerez à côté de nombreuses opportunités.

Le temps de chargement
Vous savez probablement déjà que le temps de chargement de votre site est un des facteurs clés pour un bon référencement. Google n’aime pas les interfaces qui mettent de longues secondes à charger, et les sites en responsive design ont ce gros défaut. Vu la quantité de code à charger, si vous alliez beaucoup d’images, beaucoup d’éléments de navigation et un contenu important, il est naturel que votre site soit plus lent au chargement. Attention à cela, les utilisateurs mobiles sont cinq fois plus disposés à abandonner une requête que les internautes desktop!

D’autres arguments plutôt négatifs peuvent être développés autour du SEO et du RWD, comme les recherches des millions d’utilisateurs qui ne sont pas passés aux téléphones intelligents ou bien les sites mobiles proposant une interface optimisée pour la connexion et la gestion de section membres. Bref, le responsive est bénéfique pour votre site et son référencement, lorsque que cela est nécessaire, sinon attention aux dégâts collatéraux.

EN CONCLUSION

On se rend bien compte que le passage au responsive doit être réfléchi et adapté au cas par cas. L’important est de bien définir quels sont vos objectifs, d’identifier le comportement de votre audience, et de mettre en place une stratégie en terme de contenu et d’expérience utilisateur. Il faut se rendre compte que pour chaque résolution d’écran, le designer doit produir un design et le développeur le code correspondant. Il est possible d’adapter son site à 8 formats différents, ce qui implique 8 fois plus de travail de la part de chaque intervenant, par conséquent il est normal qu’un site web produit en responsive puisse coûter 10 fois plus cher qu’une simple interface desktop. Reste à se poser les bonnes questions pour définir votre besoin avant de vous lancer dans un tel projet :

  • Votre audience utilise-t-elle significativement le mobile ?
  • Avez-vous le temps nécessaire pour mettre en place un tel projet ?
  • Avez-vous le budget ?